accueil > nouvelles > articles

 

Méditation 1 à 4 : comment procéder lors de l'écoute

  • Toutes les traditions spirituelles reconnaissent l’importance de l’attitude corporelle et proposent d’entrer dans certaines postures.

    Vous pouvez méditer assis sur une chaise, les jambes décroisées et la plante des pieds reposant sur le sol. Vous pouvez également être à genoux ou assis sur le sol avec un coussin.

    L’important est de ressentir la solidité, la stabilité de votre assise et une flexibilité, à partir du niveau

  • de la ceinture, qui permet de se pencher.

    La sensation du dos est essentielle. Vous installez une cambrure vers le bas, ce qui facilite le redressement du dos et l’ouverture de la poitrine.

    Vous pouvez vous représenter un fil accroché au sommet de la tête, qui vous tire vers le ciel et qui vous amène à bien sentir l’axe vertical qu’est la colonne vertébrale.

    Vous laissez tomber les épaules.

  • La tête est dans l’alignement de la colonne vertébrale; le menton est légèrement rentré.

    Les mains peuvent être à plat sur les genoux ou paumes dirigées vers le ciel.

    Les yeux sont fermés ou légèrement entrouverts.

    Vous cherchez à rester immobile, dans une posture stable et agréable, tout en percevant la Vie en vous.

    more

    Explorez nos guides audios

La visualisation

  • La visualisation est la technique qui consiste à utiliser positivement l’imagination créatrice afin de favoriser la réalisation de certains objectifs (paix intérieure non dépendante et amélioration de votre condition humaine).

    Elle s’appuie au départ sur le fait d’«être ici et maintenant», c’est-à-dire d’abord sur l’acceptation, la reconnaissance de ce qui est (savoir se situer), la visualisation permettant ensuite de se diriger consciemment vers des objectifs précis.

  • Conditions pour une visualisation efficace :

    - Déterminez votre façon de visualiser : vous pouvez imaginer que vous voyez, ou que vous entendez, que vous touchez, goûtez , sentez ou bougez. Vous pouvez avoir aussi l’impression de « penser à » ou reproduire simplement un état intérieur.

    - Détendez vous préalablement.

    - Précisez votre intention : est-ce que je le veux vraiment ?

  • Est-ce que je crois que c’est possible pour moi ? Est-ce que je suis prêt à en payer le prix (en accepter les conséquences) ?

    - Visualisez l’objectif comme s’il était déjà réalisé.

    - Pratiquez la visualisation régulièrement sans être dépendant émotionnellement de la réussite de l’objectif.

    - Posez des gestes dans le quotidien (action libératrice) qui sont le prolongement de ce qui a été semé intérieurement.

Les 7 forteresses d'énergie

  • L’être humain est relié au cosmos par des centres de force, de communication appelés «chakras».

    Ce sont à la fois des récepteurs et des distributeurs d’énergie.

    Ils constituent à la fois :
    - un potentiel : des qualités correspondent à chaque chakra.
    - des niveaux de conscience : ils permettent d’établir une relation consciente avec l’univers.

    Les chakras sont à l’être humain ce que les fenêtres sont à la maison (des fenêtres sur l’univers). Leur éveil est une actualisation du potentiel et des niveaux de conscience relatifs aux différents chakras.

La confiance

  • Avoir confiance en soi, c’est :
    -Avoir développé une image positive de soi.
    -Reconnaître ses qualités et ses succès.
    -Penser de façon constructive.
    -Avoir des objectifs tout en se concentrant sur le moment présent et en prenant conscience du chemin parcouru.
    -Etre capable de relever des défis ( poser des gestes libérateurs).
    -Savoir s’exprimer de façon authentique.
    -Réaliser ce que notre « Vérité » intérieure révèle à la conscience.
    -Pouvoir donner du support aux autres car la confiance se construit aussi à travers l’aide apportée (se tourner vers l’autre).

La respiration

  • L’être humain est une antenne vivante. Il s’agit simplement d’en prendre conscience. La pensée, par son magnétisme, peut attirer l’énergie et ensuite il nous est possible de la canaliser, c’est-à-dire la concentrer et la diriger consciemment.

    Cette énergie est une nourriture qui peut se répandre dans tout l’organisme, mais également rejoindre un autre niveau, l’Etre. Etre attentif à la respiration, c’est sentir directement le mouvement même de la Vie dans ce qu’elle a de plus sacré.

    A l’inspiration, vous attirez l’énergie, à l’expiration vous la dirigez vers une partie de vous-mêmes, vous la laissez vous imprégner, comme on recharge une batterie électrique.

Les quatre portes de la conscience

  • Ces portes sont reliées aux quatre conditions fondamentales de la Conscience.

    Première porte : la PENSEE.

    Le but de ce passage :

    -la pensée juste. Une pensée positive dirigée dans le sens du plan de vie. Une pensée qui amène à faire un choix à partir d'une vision juste de la réalité.

    -le silence mental. Pouvoir arrêter la pensée lorsque cela est nécessaire. Laisser aller les pensées irréalistes qui mangent de l'énergie.

    Deuxième porte : le SENTIMENT

    Ce passage se fait par l'identification et l'acceptation des émotions, par une purification du plan émotif pour enlever les émotions qui détruisent.

  • Le but de ce passage : l'Amour véritable, la Paix du cœur, la Joie profonde.

    Troisième porte : l'INTUITION

    Ce passage se fait par l'intériorisation, la concentration, la méditation, par tout ce qui amène à l'intérieur de soi.

    Le but de ce passage : la Conscience de Soi, la compréhension de ce que je suis et de ma place dans l'Univers.

    Quatrième porte : la SENSATION

    Ce passage se fait par l'expérience des sens que l'on va raffiner et qui amène vers des perceptions plus subtiles de la Vie.

    Le but de ce passage : l'expérience de l'Unité, de la Totalité.

  • OBJECTIF DE CES PASSAGES :

    Réussir sa vie, c'est-à-dire réaliser ce pourquoi nous sommes venus sur la Terre.

    Nous sommes venus pour une transformation personnelle, une évolution.

    Nous sommes sur terre avec d'autres. Il est donc important de se connaître, de s'exprimer et de trouver sa place au sein d'un ensemble auquel on appartient et auquel on doit participer.