accueil > nouvelles > articles

 

L'Amour des Maîtres : texte intégral

  • Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers la Lumière, et le Verbe était la Lumière. Tout fut par Lui et rien de ce qui fut, ne fut sans Lui. En Lui était la Vie, et la Vie était la Lumière des hommes, et la Lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont point comprise.

  • « Je suis venu pour qu'ils aient la Vie, et pour qu'ils l'aient en abondance. »

  • Tiens-toi tranquille et regarde la délivrance que l'Éternel va t'accorder en ce jour. Ne juge point selon les apparences, mais juge selon le jugement juste, l'épée de la Vérité, le raisonnement divin. Rejette de ton esprit tout ce qui n'est pas conforme aux principes de la Vie, de l'Amour, de la Paix, de la Justice et de l'Harmonie.

  • Le monde que tu vois est le monde que tu es. Tel un homme pense dans son coeur, tel il est : divin, s'il voit le Divin, poussière, s'il voit la poussière. Rien n'est bon ni mauvais, si ce n'est ce qu'en fait la pensée. Choisis la Vérité qui ne change jamais afin de te tenir au-dessus de la contradiction, au-dessus des apparences qui varient sans cesse. Mange et digère la Vérité profonde afin qu'Elle s'intègre dans ton courant sanguin et puisse s'exprimer à travers toi. Alors, le désert se réjouira, il fleurira comme la rose.

  • Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers la Lumière, et le Verbe était la Lumière. Alors, le Verbe s'est fait chair et nous avons vu Sa gloire.

  • Seul l'être psychique profond, quand il se dévoile et émerge avec son plein pouvoir, peut te conduire sans dommage à travers embûches et pièges. À chaque moment, il surprend, démasque, rejette les mensonges du mental et de la vie, saisit la Vérité de l'Amour divin et La dégage des ardeurs excitées du mental ou de l'enthousiasme aveugle et fallacieux de la force de vie. Mais, par contre, toutes les parties essentiellement vraies dans l'être mental, vital et physique, il les désembourbe et les prend avec lui dans le voyage jusqu'à ce qu'elles se tiennent droites sur le sommet, neuves en esprit et, sublimes en leurs formes. Et cependant, la direction de l'être psychique profond ne se révèle pas suffisante tant qu'il n'a pas réussi à se soulever jusqu'aux niveaux spirituels les plus élevés, et que l'étincelle ou la flamme divine, descendue ici-bas, n'a pas rejoint l’éther flamboyant de son origine. Car là ce n'est plus le domaine d'une conscience spi¬rituelle encore imparfaite, à moitié perdue à elle-même sous les couches épaisses du mental, de la vie et du corps, mais c'est la pleine conscience spirituelle dans sa pureté, sa liberté et sa largeur intense. Là, c'est le Connaisseur éternel qui devient le connaisseur en nous, le moteur et l'utilisateur de toutes connaissances et, de même, c'est l'Éternel bienheureux qui devient l’adoré, atti¬rant à lui-même cette parcelle divine et éternelle de son être et de sa joie sortie de Lui pour jouer dans l'univers. C'est l'Amant infini qui répand par¬tout son heureuse unité dans la multitude de ses propres « Moi » manifestés. Là, toute la beauté du monde est la beauté du Bien-Aimé, et toutes les formes de beauté sont contraintes de se tenir sous la lumière de cette éternelle beauté, et de se soumettre au pouvoir sublimateur et transfigurateur de la perfection divine dévoilée.

  • Au commencement était le Verbe, dans le Verbe était la Vie, et la Vie était la Lumière des hommes. Il était dans le monde et le monde fut par Lui, et le monde ne L'a pas reconnu.

  • Mon enfant, l'Amour sans limites brise aussi les li¬mites des mots. Je dispose en ton coeur, sur tes lèvres, des ascensions, de sorte que tous les mots dont tu te sers fassent explosion vers le haut, et que chacun d'eux dépasse celui qui précède et t'introduise à une mission plus excellente.

  • Tu vas! Que partout où tu iras, tu te sentes envoyé, porteur d'un message divin.

  • Tu viens! D'où que tu viennes, sens-toi attendu. Sens que tu marches et que tu es intérieurement lié à ce terme. Hâte-toi vers cette rencontre que J'ai préparée.

  • Tu vois! Je désire que tu regardes et que toutes visions deviennent en toi contemplation attentive.

  • Tu entends! Je désire que tu écoutes, que tu prêtes l'oreille et que, au-delà de percevoir, tu veuilles recevoir.

  • Tu parles! Je veux plutôt que tu dises et que tu transformes la parole neutre en une communication personnelle et intime. Ces verbes, tu les vois monter de clarté en clarté mais, au sommet, il est un verbe tel qu'on ne peut aller plus loin : c'est le verbe « donner », car le don abolit la possession propre, encore est-il qu'à l'intérieur même du don retentissent des appels de plus en plus exigeants : la divine logique du don, Ma logique, se meut du don partiel au don total, du don de la chose au don de soi.

  • Mon enfant, laisse-Moi mettre les paroles sur tes lèvres, apprends à faire de chacune d'elles autant de strophes d'un cantique, des degrés, au terme duquel tu apercevras, au dernier tournant de la route, la terre perdue, la terre pressentie, la terre promise.

  • Au commencement était le Verbe, en Lui était la Vie, le Verbe était la vraie Lumière qui, en venant dans le monde, illumine tout homme. De sa plénitude, tous, nous avons reçu et grâces sur grâces.

  • Je veux t'attirer et te conduire au désert. Là, Je parlerai à ton cœur; là, Je te redonnerai tes vignes; là, tu chanteras comme au jour de ta jeunesse. En ce jour-là, tu M'appelleras « mon Époux » et non plus « mon Maître » et c'est de Moi que tu recevras ton fruit, car Je fais pour toi des merveilles.

  • Debout, rayonne, car voici ta Lumière, et sur toi se lève la gloire du Très-Haut, tandis que les ténèbres s'étendent sur la terre et l'obscurité sur le peuple. Mais sur toi se lève le Très-Haut et Sa gloire t’illumine.

  • Les nations vont s'acheminer vers ta lumière, et les rois vers le rayonnement de ton aurore. Lève les yeux aux alentours et regarde, tous se rassemblent pour venir à toi, tes fils arrivent de loin et tes filles qu'on porte sur la hanche. Cette vue te rendra radieuse, ton coeur palpitera et se dilatera, car les richesses de la mer afflueront vers toi et les trésors des nations viendront à toi.

  • Je ferai régner sur toi la paix et gouverner la justice. On n'entendra plus parler de violence dans ton pays, de ravages, ni de ruines dans ton territoire. Ton Soleil ne se couchera plus, ta Lune n'aura plus de déclin, car tu auras en permanence le Très-Haut pour Lumière, et les jours de ton deuil seront terminés. Tu seras une couronne éclatante, un turban royal dans Ma main. On ne te nommera plus délaissé, on ne nommera plus ta Terre désolation, mais on l'appellera mon plaisir en elle, car Je mets mon plaisir en toi et ta terre aura un époux. Comme un jeune homme s'unit à une vierge, ainsi tes fils s'uniront à toi et comme la fiancée fait la joie de son fiancé, ainsi tu seras Ma joie.

  • Que l'Amour soit ton bouclier!

  • Je veux te révéler le sens de cette vie : « Aimer et être Aimé », car ton Père céleste est Amour, car ta mère, la Terre, est Amour, car le fils de l'homme est Amour; c'est par l'Amour que les trois ne font qu'Un. Tout ce qui existe a été conçu suivant la loi de l'Amour qui est Sagesse.

  • Le seul chemin qui mène au bonheur est celui de 1'Amour. Aimer, c'est voir la divinité dans cet autre que tu aimes. Qu'il voit cette divinité en toi est le signe de son amour, car la Divinité est Amour. Faire la volonté céleste, c'est donner cet Amour à tous les êtres. Si tu sais voir la divinité partout où tes yeux se posent, tu ne manqueras de rien. Si tu aimes quelqu'un, tu réponds à l'Amour divin à travers celui que tu aimes. Si tu t'aimes toi-même, tu deviendras parfait, car tu sauras voir l'Être divin qui est en toi, et tu le manifesteras en purifiant chaque jour davantage ton corps, ton âme et ton esprit. Alors, la compassion jaillira de ton coeur, tu comprendras les peines de tous les êtres et tu pourras les aider.

  • Que l'Amour soit ton bouclier!

  • Ne maudis pas celui qui t'a fait du mal, il n'était pas encore éveillé à l'Amour. Sa véritable nature qui est tournée vers le bien ne s'est pas encore révélée. Pardonne-lui afin qu'il puisse comprendre le mal qu'il t'a fait et ainsi s'éveiller à la Vie divine. Pardonner, c'est se libérer de toute rancune et faire confiance à la loi de la justice cosmique. Si tu te libères de toute rancoeur, cette justice se manifestera sous tes yeux.

  • Si tu aimes, tu prends conscience de la force divine qui t'habite et tu peux soulever des montagnes. D'où que vienne l'amour, respecte-le, car c'est cette force qui t'est envoyée. Quand tu dis : « je t'aime », pense que ce « je » qui aime est la divinité en toi. Quand on te dit : « je t'aime », pense que ce « je » qui t'aime est la divinité en l'autre. Ainsi, tu n'auras plus jamais peur de l'amour, tu t'y plongeras et deviendras Amour.

  • Tous les êtres méritent ton Amour, car c'est cette énergie divine que tu aimes en eux. Aussi dois-tu voir le bien dans chaque être que tu rencontres, et ce bien se manifestera. Ce sur quoi tu portes ton attention se développe toujours. En toi-même, comme en chacun, vois les qualités de l’âme afin qu'elles puissent jaillir pour apporter au monde sa guérison.

  • Les défauts ne constituent que l'enveloppe, l'apparence extérieure de l'être humain, non son essence. Seul l'Amour permet de pénétrer cette écorce de la personnalité, de découvrir les richesses cachées de l’âme. L'Amour traverse les apparences.

  • Si tu veux recevoir l'Amour de tous, aime la perfection latente en chacun, ainsi tu aideras chaque âme à se réaliser. L'Amour est ta seule richesse inaltérable. Qu'il soit dans ton regard afin que chaque chose te montre sa réalité intérieure.

  • Que l'Amour soit ton bouclier!

  • Aimer, c'est devenir un avec l'être que tu aimes et non pas devenir un objet pour lui, ni le considérer comme un objet pour toi. Devenir un avec la personne que tu aimes supprime le rapport de force, et permet de vivre dans la vibration de l'Amour réalisé. Elle seule peut apporter ton épanouissement, en elle la soif et la faim n'existent plus et le rapport de force se limite aux jeux qui poussent les corps l'un vers l'autre. Il ne déborde plus dans la vie affective ou sociale et la guerre des sexes, qui est à la racine de toutes les guerres, disparaît. Toutes les formes de guerres ne sont que le reflet de cette mésentente entre le mâle et la femelle dans chaque être humain : mésententes entre le conscient et le subconscient, entre l'esprit et l’âme, entre les pensées et les sentiments. Unis tes pensées et tes sentiments autour de la voie de l'Amour afin de rétablir la paix à l'intérieur de toi-même. L'homme et la femme en toi seront réconciliés et ne feront plus qu'un, alors tu verras s'accomplir le souhait de ton coeur. Alors seulement tu reconnaîtras l'être qui aura fait le même travail que toi pour permettre d’établir la paix en lui comme dans le monde, alors seulement tu pourras devenir Un avec lui.

  • Quand deux âmes ne font qu'Un, elles se comprennent d'un seul regard, gestes et paroles deviennent inutiles pour elles.

  • Souviens-toi toujours de ceci : ce que tu établis à l'intérieur de toi-même se matérialise à l'extérieur. Le monde des causes est en toi. Installe en toi l'Amour, marie ton corps à ton esprit.

  • Que l'Amour soit ton bouclier!

  • Ne te demande pas et ne demande pas si on t'aime. Douter de l'Amour que l'on te porte, c'est douter de la force de vie elle-même. C'est aussi absurde que de douter du lever du jour après chaque nuit.

  • L'Amour te protège en toutes circonstances, alors ne crains jamais de trop aimer. Le monde a besoin de ton Amour et l'on n'aime jamais trop. Chaque graine d'Amour que tu sèmes te reviendra multipliée. Laisse sa liberté à la personne que tu aimes. Apprends à aimer comme aime le soleil: il répand sa chaleur sur tous sans distinction, il n'attend rien en retour, et nul ne peut l'éteindre.

  • Transforme en Amour la jalousie qui, comme le doute, détruit l'Amour, ou manifeste aussi ce que l'on craint, car le doute, de ma¬nière égale au désir, a pouvoir de création dans ton imagination. Le véri¬table Amour bannit le doute, il ne peut que grandir, il apporte la santé, l'abondance, la connaissance et la paix; nul ne peut l'offenser.

  • L'Amour fait acquérir les qualités, les défauts de l'être aimé, car l'amoureux fixe son attention sur celui qu'il aime. Exerce-toi à ne voir que les qualités en l'élu de ton cœur, ainsi tu les manifesteras toi-même et tu l'aideras à dissoudre ses défauts. Le diable mourra de ton indifférence.

  • L'Amour ne se venge jamais. Trouve en Lui la force d'aimer le Divin caché dans ton ennemi; il se transformera sous tes yeux en ami. Au lieu de descendre à son niveau en cherchant à te venger du mal qu'il t'a fait, tu l'aideras à monter vers la Lumière qui brille en toi.

  • L'Amour est miséricorde. Si la pensée de quelqu'un demeure en toi, tu sauras que tu es aimé de celui-là.

  • L'Amour est confiance absolue. Ton amour n'est pas vrai si tu admets que l'être aimé peut te faire du tort.

  • Que l'Amour soit ton bouclier!

  • L'Amour est patience et don de soi. Il fait entendre la musique de l'univers. Si tu t'y opposes, tu souffriras. Laisse-le couler en toi, il est Vie éternelle.

  • Le seul but du travail de régénération est de te transformer en canal parfait de l'Amour. Ce corps grossier deviendra corps divin afin de te révéler les degrés supérieurs de l'Amour où toute contradiction s'évanouit.

  • L'Amour s'apprend. Commence par aimer de ton mieux une personne que tu entoureras de tes plus belles pensées, puis étends cet amour peu à peu aux autres, sans cesser d'aimer la première. Ainsi, tu deviendras un avec toute l'humanité et tu auras réalisé ta mission sur cette terre.

  • Que ton Amour s'étende à tout ce qui vit, à tout ce qui t'entoure. La Vérité se dévoile devant l'homme de l'Amour!

  • L'Amour est nourriture pour ton âme, si tu cesses de t’en alimenter, tu perdras la vie.

  • L'Amour divin est la force magique qui accomplit tous les miracles. Lui seul peut te laver et te libérer de tes chaînes. Ne cherche pas ailleurs la pierre philosophale des alchimistes. L'Amour est ta baguette magique, il rend le mal impuissant, il établit le règne du bonheur, il apporte avec lui tous les biens. La vie, la santé, la beauté, la réussite, il te les donnera. Aime d'abord et tu seras aimé et l'Amour te couvrira de ses bénédictions. Tu apporteras la joie autour de toi. Tu donneras et recevras la vie en abondance. Près de toi les malades guériront.

  • L'Amour est la science de toutes les sciences. L'intelligence sans Amour n'est que sottise.

  • Que l'Amour soit ton bouclier!

  • Dès que tu aimeras, le sens de l'Amour te sera ré¬vélé. L'Amour est l'eau qui arrose le jardin de ta vie et lui donne fleurs et fruits. Accepte-le pour que tes oeuvres soient grandes et puissent con¬tribuer à l'évolution de l'homme. L'Amour est harmonie et liberté. Jette tes faiblesses à son feu, elles se transformeront en force.

  • Seule la pureté qui est perfection permet à l'Amour de demeurer. Si tu veux rester pur dans tes pensées, dans tes sentiments et dans tes actes, tu t'opposeras aux grands courants contraires, et cela risque de te faire souffrir, mais sache que cette souffrance n'est qu'un prélude à l'Amour. À ce moment-là, garde en ton coeur la reconnaissance pour chaque petite joie que tu reçois au long des jours. Ainsi, tu prépareras ton orga¬nisme à supporter les gigantesques vibrations de l'Amour divin qui ouvrira tes sept étoiles. Seul ce qui a été accompli avec Amour demeurera, car ton Père céleste est Amour, car ta mère, la Terre, est Amour, car le fils de l'homme est Amour; c'est par l'Amour que les trois ne font qu'UN.

  • Que l’Amour soit ton bouclier!